Sport
En visite officielle en République démocratique du Congo (RDC), le ministre belge de la Coopération et de Développement Jean-Pascal Labille a remis jeudi au président congolais Joseph Kabila le maillot officiel de l'équipe nationale de football portant le numéro 9 et le nom de Romelu Lukaku, un des joueurs de l'équipe nationale de football de la Belgique, "Diables Rouges", d'origine congolaise. Romelu Lukaku, Belgo-Congoalais, fils de l'attaquant international congolais (ancien avant centre des Léopards) Roger Lukaku, est devenu le héros du football belge après avoir marqué deux buts contre la Croatie et qualifié les Diables Rouges pour la phase finale de la Coupe du Monde de Brésil. En remettant cette vareuse de Romelu Lukaku au président Joseph Kabila, Jean-Pascal a souligné le signe des relations historiques, séculaires et fraternelles entre la Belgique et la RDC. Labille, qui effectue une nouvelle visite en République démocratique du Congo (RDC). "A travers Romelu Lukaku, il y a aura donc une partie de la République démocratique du Congo dans la phase finale de la coupe du monde Brésil' 2014", a-t-il affirmé. Le geste du ministre Jean-Pascal Labille traduit à juste titre la volonté des dirigeants de deux pays de redynamiser l'axe Kinshasa-Bruxelles. Ce renforcement des relations entre la Belgique et la RDC passe aussi et surtout par le sport, en particulier le football qui est considéré comme un des facteurs d'intégration et de renforcement d'amitié et de coopération. La remise de la vareuse de Romelu Lukaku est significative du rôle que le sport en général, le football en particulier, peut jouer dans les relations internationales. L'exploit de Romelu Lukaku aura permis de remettre en sellette la diplomatie du football, un des fondements de la coopération entre les nations. Il sied de souligner qu'au début des années 70, la diplomatie de ping-pong (un match de tennis de table entre les chinois er les américains) a permis le dégel des relations entre la Chine et les Etats-Unis dans les années 1970. De leur côté, la Belgique et la RDC ont plus d'une fois recouru à la diplomatie du football pour renforcer leurs liens historique et séculaires. Car, déjà en 1958, la sélection des Lions, composée des joueurs congolais a effectué une première tournée historique en Belgique au cours de laquelle ils ont joué plusieurs matchés contre des équipes belges. Les Lions ont laissé une très bonne impression, au point où à leur retour au Congo-Belge, le joueur congolais Bonga-Bonga dit " Bopaul" sera l'une des grandes vedettes. Il sera ensuite sollicité par le Standard de Liège où il ira évoluer durant plusieurs années. Bonga-Bonga va devenir l'un des meilleurs buteurs non seulement de la Belgique mais aussi de l' Europe. Son exploit peut d'ailleurs être considéré comme le point de départ du professionnalisme des footballeurs africains en Europe. Malheureusement, malgré sa force de persuasion et ses résultats positifs, les facettes de la diplomatie du football n'ont vraiment pas été exploitées par la Belgique et la RDC. Cela en dépit du fait que beaucoup des sportifs congolais ont fait vibrer les stades au championnat de la Belgique. Des joueurs comme Romelu Lukaku, Dieu merci Mbokani, Euglènes Kabongo et Roger Lukaku, Julien Kialunda (dans les années 70) ont fait la pluie et le beau temps au championnat belge et sont des vrais symboles de l'unité et de la coopération belgo congolaise. Eu égard à leurs talents et exploits sur le terrain et leur esprit Fair Play, ces joueurs originaires du Congo ont porté haut l'étendard du pays sur l'échiquier international, au point où beaucoup d'observateurs d'affirmer sans risque de se tromper que ces artistes du foot sont des vrais ambassadeurs de la RDC en Belgique et au sein de l'UE. C'est donc normal que quand Romelu Likaku marque un but, il fait vibrer et chavirer non seulement la Belgique mais également le Congo, son pays d'origine. La rencontre Joseph Kabila - Jean Pascal Labille a donc mis en exergue une des différentes facettes des relations d'amitié et de coopération entre la Belgique et la RDC. La diplomatie du football est révélatrice des liens historiques qui lient la Belgique à la RDC. Elle met de l'eau dans le moulin de ceux qui affirment que dans chaque congolais il y a une partie de la Belgique sui sommeille et dans chaque congolais il y a une partie de la Belgique qui sommeille. Les prouesses de Romelu Likaku est une preuve de plus que le sport en général, le football en particulier, est un vecteur par excellence de consolidation des relations entre les peuples. La Belgique et la RDC semblent l'avoir bien compris.